Révèle-nous tes entrailles : l’étude sol

Avec les changements climatiques, les alternances de période de sécheresse et de pluie, les risques de mouvements de terrain ont augmenté ; surtout dans les zones exposées au retrait-gonflement d’argile.

Pour parer à ces risques et éviter des catastrophes futures, la loi ELAN de 2018 exige la réalisation d’une étude de sol dans ces zones. Le décret de 2019 apporte les modalités d’application :

  • zones d’exposition moyenne ou forte au retrait-gonflement des argiles
  • à la vente d’un terrain constructible : le vendeur a l’obligation de faire réaliser un diagnostic du sol vis-à-vis du risque lié à ce phénomène ;
  • au moment de la construction de la maison : l’acheteur doit faire réaliser une étude géotechnique à destination du constructeur. Si cette étude géotechnique révèle un risque de mouvement de terrain différentiel consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols, le constructeur doit en suivre les recommandations et respecter les techniques particulières de construction définies par voie réglementaire.

Au moment de la vente, un document annexe indique la classification du terrain. Il existe aussi une carte des risques tenue à jour par les services publics.

L’étude de sol inclut des mesures préventives, elles obéissent aux principes figurant sur le schéma ci-dessous :

Schéma des principes de l'étude sol

Le site GeoRisques détaille chacune de ces mesures préventrices.

La Bretagne étant classée en zone aléa faible, l’étude de sol ne s’avère pas obligatoire. Toutefois, nous avons préféré l’effectuer en raison de la pente du terrain (faible à moyenne). Nous avons choisi le bureau IGESOL pour ce travail.

L’étude a confirmé l’aléa faible d’argile, l’absence de cavité rocheuse, la profondeur pour de l’ancrage des fondations de la maison (entre 1 et 1,50 m suivant le côté concerné) et le type de dalle. Mais aussi qu’aucune déchetterie sauvage ou terre n’a été rapportée sur le terrain, ce qui peut poser de mauvaises surprises par la suite.

Conseils pour les fondations suite étude sol

Le rapport est maintenant entre les mains du bureau pour l’étude béton afin de définir les détails des fondations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.