Les fondations : terrassement et soubassement

Terrassement du chemin d’accès

Après presque deux ans depuis le début de nos recherches de terrain, en passant par la conception de notre maison, et les allers-retours pour les devis, nous abordons enfin la phase de réalisation du projet qui débute par le terrassement et les fondations. Si tout va bien, la maison devrait être livrée au début de l’automne 2023. Avec l’inflation et la pénurie de certains matériaux, nous devrons être très attentifs au budget et nous adapter le cas échéant. Nous avons limité l’impact en versant un acompte pour les lots les plus importants.

Mais revenons au côté positif du projet.

Pour pouvoir accéder au terrain, en deuxième rang avec son accès privé, l’entreprise du gros œuvre a préparé le chemin d’accès (le traitement final se fera dans un deuxième temps, en coordination avec le paysagiste). Rien qu’à cette étape, nous avons vu un gros changement.

Chemin accès avant fondations, couvert de fougères.


Chemin accès terrassé pour les fondations, avec vue sur mur soutènement et carport du voisin.

Il comprend la pose d’un mur de soutènement dans la prolongation de celui du voisin, avec son accord. De son côté, il ajoute un carport. Sur ce chemin, les camions peuvent maintenant passer, y compris une grue.

Grue de l'entreprise gros-oeuvre pour les fondations.

Les premiers éléments des fondations

Malgré les quelques journées trop chaudes, l’entreprise a posé les fûts/fouilles pour atteindre le « bon sol », suivant l’étude béton, elle-même basée sur l’étude de sol. Le gros œuvre n’a rencontré aucun problème et le chantier se déroule comme prévu.

Terrain avec arbres avant le début du terrassement et des fondations.
Terrain après la suppression des arbres et le terrassement.

Soubassement (pour les fondations) du terrain.

Avec les longrines et le soubassement réalisés, nous avons déjà une première idée de l’emplacement de chaque pièce. Nous avons pris le temps de préciser avec le gros œuvre et l’électricien-plombier-chauffagiste le passage des gaines tant pour l’électricité que pour l’eau de manière à couvrir les points intérieurs, des terrasses, mais aussi de l’éclairage du chemin d’accès. Il n’existe aucun réverbère dans la rue, alors il ne faut pas oublier de prévoir ce point.

Soubassement (les fondations) avec pose des longrines, vue depuis le chemin d'accès.
Soubassement (les fondations) avec pose des longrines, vue depuis le fond du terrain.

Fourniture eau, électricité et télécoms

Les dossiers pour la fourniture de l’eau, de l’électricité et des télécoms, les dossiers sont déposés. Il n’y a pas de retard sur ces postes.

Veolia (eau potable) nous a surpris avec l’installation d’un coffret, plutôt que d’un compteur en terre. La société l’a monté là où elle l’a voulu, alors qu’elle avait exigé un marquage clair où le poser, mais la solution nous convient.

Nous regrettons seulement le manque de coopération entre Morbihan énergies et Orange : nous avons dû jouer les intermédiaires entre eux, chacun refusant de contacter l’autre ! Notre idée était d’enterrer les câbles téléphones en même temps que ceux pour l’électricité. Nous l’avons abandonnée. Pourquoi ? Parce que nous devions payer ce travail… quand Orange prenait l’installation de poteaux aériens à ses frais. Nous ne féliciterons pas ces attitudes puériles, qui ne font pas avancer le schmilblick.

Quant à la fourniture de l’électricité, il faut une installation spécifique pour le chantier, mais nous effectuerons la demande que le mois précédant le besoin. Exigence de EDF. Visiblement chaque département a sa manière bien à lui de fonctionner. Pour le gros œuvre, l’entreprise gère elle-même son électricité. Nous devrons nous assurer de la fourniture avant le montage, tel un lego, de l’ossature bois, prévue en novembre (pour des questions de chantiers en cours par ailleurs).

Les fondations seront terminées d’ici un mois au plus, nous avons hâte de voir la dalle coulée, ainsi que les terrasses brutes (sans carrelages).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.